Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

L’opéra à portes ouvertes

Culture

Terminé

À Grenoble, La Fabrique Opéra redonne à l’art lyrique son caractère populaire.

Verdi (La Traviata, Aïda, Nabucco), Offenbach (Les Contes d’Hoffmann), Bizet (Carmen), Mozart (Don Giovanni, La Flûte enchantée)… La programmation, classique, est digne des plus grands salles.

Quelques chiffres…

450 jeunes de 16-22 ans associés à la création

9300 spectateurs sur cinq représentations

4% des Français fréquents dans les salles d’art lyrique

Le projet

Pourquoi ?

Moins d’un Français sur vingt fréquente les salles d’opéra, et l’âge moyen des spectateurs augmente d’année en année. Fatalité ? Pas pour La Fabrique Opéra Grenoble, qui incite les jeunes à découvrir l’art lyrique en les associant à la création.

Comment ?

Depuis 2007, l’association démocratise l’opéra en produisant chaque année un spectacle coopératif accessible au plus grand nombre.

Quel dispositif ?

Chaque création est le fruit d’une démarche totalement innovante qui fédère les compétences locales, intègre des amateurs et des professionnels et permet à des élèves d’établissements d’enseignement professionnels et des apprentis de valoriser leurs savoir-faire en s’investissant dans un projet culturel d’excellence. Encadrés par une équipe artistique composée d’un chef d’orchestre, d’un metteur en scène, d’un chef de chant, de solistes de renommée internationale, les jeunes collaborent aussi bien à la mise en scène (décors, costumes, maquillage…) qu’à l’organisation du spectacle (communication autour de l’événement, gestion de la salle, accueil du public..).

Résultats et impact

Chaque projet fédère autour de l’association des établissements d’enseignement et des partenaires publics et privés.

La Fondation Transdev a ainsi cofinancé en 2013-2014 la production des Contes d’Hoffmann. Processus de co-création, accessibilité des tarifs grâce à un modèle économique novateur, partenariats avec des associations solidaires permettant d’offrir des places à des personnes défavorisées ou en réinsertion… : tout mis en œuvre pour ouvrir les portes de l’opéra à de nouveaux publics. La Fabrique Opéra a essaimé dans d’autres villes en France dans le cadre d’une franchise associative.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Olivier Boulet, trésorier de l’association

« L’opéra est subventionné à 70 ou 80 % en France. Pourtant, le prix élevé des places reste pour beaucoup de gens un obstacle. Notre façon de travailler permet d’abaisser les coûts de production sans sacrifier la qualité artistique. Et ainsi, de proposer des places à un prix extrêmement raisonnables. Avec près de 10 000 spectateurs payants à chaque spectacle, la billetterie assure environ de 70 % de nos recettes. Mais nous avons quand même besoin de mécènes pour équilibrer nos comptes ! »

Pour aller plus loin…

La Fabrique Opéra Grenoble

6 rue Beyle Stendhal,

38000 Grenoble