Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

Le centre de santé dont les habitants sont les acteurs

Santé

En cours

À Échirolles près de Grenoble, Village 2 Santé, un centre de soins pas comme les autres, met en pratique une médecine où le volet social à toute sa place.

C’est en 2016 que le centre de santé communautaire a ouvert ses portes, après quatre années d’écoute et d’échanges avec les habitants des quartiers de Village 2 à Échirolles, de Grand Galet à Pont-de-Claix et des alentours qui ont permis de mieux cerner leurs besoins et leurs attentes. Pour la dizaine de professionnels de la santé, du social et de l’éducation populaire porteurs du projet, il s’agissait d’abord de lutter contre les inégalités d’accès aux services médicaux en développant une offre de soins de proximité. Mais en créant ce nouveau lieu d’accueil pluridisciplinaire, l’association a voulu apporter une réponse plus globale aux difficultés rencontrées par les résidents d’un quartier marqué par la précarité, l’isolement, l’absence de commerces et d’espaces de sociabilité. Sont ainsi regroupés sur un même site un ensemble de services habituellement dispersés dans différentes structures.

Quelques chiffres

17 salariés : 3 à l’accueil, 4 professionnels du social et de la médiation, 5 médecins, 4 paramédicaux et 1 coordinateur

2K personnes suivies médecin traitant en 2019

230h d’ateliers collectifs hebdomadaires

Le projet

Pourquoi ?

Parce que la précarité et la solitude tuent autant que les maladies, et qu’un groupe de parole soigne parfois mieux qu’une prescription médicale.

Comment ?

Dans le quartier prioritaire de Village 2, professionnels de la santé, du social, de l’accueil et de l’éducation populaire se sont regroupés pour construire avec les habitants des parcours de soins qui leur donnent les clés de leur santé.

L’engagement de la Fondation

Parce que l’accueil fait partie intégrante du parcours de soins, Village 2 santé se veut un lieu de vie chaleureux et convivial, ouvert à tous, voire un lieu refuge où la qualité d’écoute est primordiale. C’est aussi un lieu ressource qui facilite l’accès de tous à l’information et aux droits, et permet de proposer un accompagnement social aux personnes les plus fragilisées. Son équipe médicale et paramédicale assure toute la palette des soins primaires et l’accès aux soins spécialisés en interne ou en réseau avec d’autres professionnels. Enfin, des ateliers collectifs et des groupes de paroles sur des thèmes tels que la douleur ou le diabète, la gestion du stress ou la « santé au féminin », contribuent à une prise de conscience et une autonomisation des personnes face aux questions de santé. Dans ce centre autogéré, où tous les professionnels gagnent le même salaire, le tiers payant intégral est de règle : exclure tout échange d’argent est une façon de lever les barrières à l’entrée. Hébergé dans un premier temps sur un site provisoire, ce lieu pas comme les autres s’est installé en 2019 dans des locaux plus vastes au cœur même du quartier. Parmi les nouvelles activités développées à cette occasion : un espace de Café-Accueil au pied des immeubles, aménagé avec l’aide de la Fondation Transdev.

Résultats et impact

La dotation a permis de co-financer l’achat de mobilier, de matériel informatique et de livres et jeux équipant cet espace d’accueil et de « vie habitante » inauguré en octobre 2019 avec l’ensemble des nouveaux locaux.

Les usagers y sont reçus et, si besoins, réorientés vers les différents services du centre de santé. Ils peuvent également s’y rendre, y compris hors de tout rendez-vous, pour rencontrer d’autres habitants, partager leurs expériences, monter ensemble des projets – par exemple un atelier relaxation ou un groupe de marche – ou simplement discuter autour d’un thé ou d’un café en libre-service. Cet espace de convivialité accueille également un Café Santé hebdomadaire, où l’on débat de sujets d’intérêt général et des événements ponctuels comme la Semaine de la contraception. Tous les deux ou trois mois, habitants et salariés s’y retrouvent dans une instance décisionnaire – la « Place du village » –, pour statuer ensemble sur la vie du centre et les projets à mettre en place.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Doriane Guillaud, assistante de direction Semitag Transdev, marraine de la Fondation

« Écoute attentive des problèmes, partage des savoirs et des vécus, ateliers collectifs pour prendre soin de soi, participation active à la vie du centre… : dans ce «village » dédié à la santé au cœur d’un quartier populaire, tout est mis en œuvre pour que les habitants sortent de leur isolement. La santé devient ici le fil conducteur d’une démarche globale qui concoure à la fois l’insertion et autonomie. »

Benjamin Cohandon, coordinateur au Village 2 Santé, intervenant volet prévention des discriminations et violences

« Le Café-Accueil créé avec l’aide de la Fondation a permis de renforcer la confiance et les liens avec la population. C’est un espace traversé par la vie du quartier : ceux et celles qui poussent la porte du centre n’entrent pas dans un endroit neutre ou extérieur à leur quotidien, mais dans un lieu qui leur appartient. Cela les incite à se saisir de tous les outils qui y sont mis à leur disposition. »

Pour aller plus loin…

Santé communautaire en chantier

3 rue Missak Manouchian
38130 Échirolles
contact@levillage2sante.fr

Site internet