Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

Bâtir pour se (re)construire

Emploi

Terminé

L’association toulousaine Solafrika remobilise des jeunes en rupture en les initiant aux métiers de l’écoconstruction.

L’association Solafrika, agréée Jeunesse et éducation populaire, organise depuis 2009 des chantiers-écoles en partenariat avec les services d’aide sociale à l’enfance, de protection judiciaire de la jeunesse et les clubs de préventions de la Haute-Garonne et de l’Ariège.

Quelques chiffres…

850 jeunes accueillis dans les chantiers depuis 2009

60% ont intégré une formation professionnelle

30% sont restés dans le système scolaire

Le projet

Pourquoi ?

Permettre à des jeunes de 14 à 18 ans des quartiers défavorisés de Toulouse (Haute-Garonne) et de Foix (Ariège) de sortir de la spirale de l’échec grâce à la découverte et l’expérimentation d’autres « possibles ».

Comment ?

Sur le chantier-école de « Bâtiss’ et vous », les stagiaires accompagnés par des encadrants techniques reprennent confiance en eux en acquérant des compétences professionnelles valorisables dans le secteur du bâtiment.

Quel dispositif ?

Des jeunes citadins exclus du système scolaire ou en voie de décrochage s’y initient aux métiers de l’écoconstruction et à la fabrication d’installations écoresponsables : réhabilitation de sentiers de randonnée, rénovation de bâtiments, construction de cuiseurs à bois et solaires, de fours à pain, d’éolienne ou de toilettes sèches, aménagement de véhicules collectifs, etc. Ces chantiers en milieu rural sont pour les stagiaires l’occasion de rompre avec leur quotidien, de sortir de leur isolement pour expérimenter de nouvelles façons de vivre en collectivité, mais aussi de reprendre confiance en leur potentiel en se formant à des techniques et savoir-faire liés aux métiers manuels. Le projet Bâtiss’et vous, lancé en 2015, porte ainsi sur la rénovation et l’aménagement d’une vieille ferme, propriété de l’association à Bédeille en Ariège, en vue d’y ouvrir un nouveau lieu d’accueil. Ce programme pluriannuel pensé comme un réel dispositif de mobilisation professionnelle est une première en Midi Pyrénées.

Résultats et impact

La première phase de Bâtiss’et vous a consisté à rénover une aile de ce bâtiment d’une surface 300 m2.

L’association prévoyait d’accueillir, sur trois ans, une centaine de jeunes au total, par groupe de 4 à 6 stagiaires, lors de sessions de quatre jours centrés sur les savoir-faire professionnels à mobiliser en fonction de l’avancée des travaux – de la maçonnerie à la peinture en passant par l’isolation, la menuiserie, la plomberie et l’électricité. Objectif largement dépassé, puisque ce sont plus de 200 jeunes qui ont été accompagnés entre 2016 et 2018.
En 2017, Solafrika a sollicité l’aide de la Fondation afin de remplacer le véhicule qui permet d’acheminer les stagiaires jusqu’au site du chantier. Le nouveau minibus est entré en service dix mois avant l’inauguration, en novembre 2018, de la première tranche du bâtiment. Forts de la réussite de cette première phase du programme, Solafrika et ses partenaires ont reconduit l’opération : la phase deux a démarré en juin 2019. Pendant un peu plus de trois ans, 250 jeunes – pour la plupart de nouveaux venus dans le dispositif – vont se relayer pour achever la remise en état de la vieille bâtisse ariégeoise.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Julien Schira, Fondateur de l’association, responsable du pôle chantiers

« Seul un jeune sur dix est réorienté vers une structure spécialisée alternative à la prison en sortant du dispositif : le passage en chantier école aura été pour lui un bol d’air, mais insuffisant pour créer un changement dans la durée. Pour tous les autres, nos chantiers sont des tremplins. La fierté d’avoir participé à l’œuvre collective, la confiance retrouvée en eux-mêmes leur donne l’envie de poursuivre sur leur élan, de se mobiliser ou se remobiliser pour faire quelque chose de leur vie. »

Xavier Tersen, Responsable marketing/communication, Transdev région Occitanie

« Extraire des jeunes en difficulté de leur environnement quotidien, et les amener sur la base du volontariat à s’engager dans un projet collectif qui leur rouvre le champ des possibles : c’est là toute la force de la démarche de Solafrika.  Outre la découverte des métiers, les stagiaires se voient confier de vraies responsabilités et offrir l’occasion de réapprendre en vivre en société. La formation technique se double d’une belle expérience de vie ! »

Pour aller plus loin…

Solafrika

36 rue Bernard Mulé
31400 Toulouse
solafrika@yahoo.fr