Appel à projets 2023/2024 : cliquez sur le lien pour accéder à toutes les informations - Date limite de dépôt des demandes : 31/10/2023.

Retour aux projets

La Cravate solidaire devient mobile

Emploi

En cours

Dès qu’un postulant passe la porte d’une entreprise en vue d’un entretien d’embauche, il est jugé sur son apparence et sur sa gestuelle.

Un obstacle rédhibitoire pour des personnes fragilisées qui ont oublié ou n’ont jamais connu les codes du monde du travail. Afin de mieux les aider à se remettre en selle, l’antenne lilloise de La Cravate solidaire » a eu une idée originale : lancer sur les routes du Nord et du Pas-de-Calais un camion-atelier itinérant où les candidats à un emploi sont « relookés » et préparés à franchir l’obstacle de l’entretien de recrutement.

Quelques chiffres…

96% des personnes accompagnées dans les ateliers Coup de pouce vivent avec moins de 1000 € par mois

1/2 habite dans un quartier prioritaire

90% sont satisfaits de l’accompagnement reçu

Le projet

Pourquoi ?

Parce que « l’habit ne fait pas le moine, mais il y contribue », la Cravate Solidaire, implantée dans plusieurs villes de France dont Lille depuis 2015, lutte contre les discriminations à l’embauche liée à l’apparence des candidats. Pour faire tomber cette barrière, l’association accompagne des personnes s’apprêtant à passer un entretien dans le cadre d’une recherche d’emploi, de formation ou encore de stage et d’alternance, qui lui sont adressées par des partenaires locaux de l’insertion et de l’emploi. Le profil de ces bénéficiaires est très varié, en âge comme en situation sociale, mais ils ont en commun une grande précarité financière et un manque de confiance en eux.  L’accompagnement repose sur deux piliers : d’une part, la Cravate solidaires collecte des vêtements et des accessoires neufs ou en bon état via des dons de particuliers et d’entreprises ; et d’autre part, elle organise dans ses locaux des « ateliers Coup de pouce » alliant conseils en image, don d’une tenue vestimentaire adaptée au candidat et à son projet, ainsi qu’une préparation aux entretiens d’embauche avec des bénévoles spécialistes de l’image et du recrutement. Le but ? Permettre à des personnes éloignées de l’emploi de reprendre confiance en elles et en leurs compétences, et de maîtriser au mieux les codes de l’entreprise pour maximiser les chances de succès à l’embauche. Afin de toucher plus de public, l’association a développé une solution innovante pour les personnes rencontrant des freins de mobilité.

Comment ?

Avec la Cravate solidaire mobile, projet lancé en 2021, l’association s’adresse à des personnes qui ne peuvent se déplacer jusqu’à Lille, pour différentes raisons : elles habitent trop loin, n’ont pas de moyens de transport, n’ont pas les moyens de payer le déplacement ou n’osent pas l’entreprendre. Un atelier itinérant permet d’aller à la rencontre de ce public, directement dans sa ville ou dans son quartier, sans dégrader la qualité de l’accueil et de l’accompagnement proposés.  Dans ce but, et suivant l’exemple d’un premier camion expérimental aménagé en Île-de-France, l’association a fait appel à la Fondation Transdev pour qu’elle aide à transformer un poids lourd de 10 mètres de long en atelier Coup de pouce mobile. Celui-ci comprend un point d’accueil convivial, un dressing, une cabine d’essayage des vêtements, un studio photo pour réaliser un portrait en vue du CV, et un espace où sont réalisées des simulations d’entretien de recrutement. Les bénéficiaires repartent avec des conseils pratiques et une tenue vestimentaire qu’ils pourront garder.

L’engagement de la fondation

Séduite par ce réseau associatif qui innove en permanence pour lever concrètement les barrières à l’emploi, la fondation avait déjà apporté en 2019 son appui à l’antenne lyonnaise de La Cravate solidaire. C’est naturellement qu’elle a soutenu à Lille cette nouvelle initiative dont l’utilité est avérée, dans une région, incluant l’ancien bassin minier, fortement touchée par la désindustrialisation et par le chômage. La force de La Cravate solidaire vient notamment de sa dimension collaborative, son fonctionnement reposant sur l’implication conjointe de trois communautés : les bénévoles qui vivent ou travaillent dans les territoires concernés, les structures d’insertion qui y sont implantées et les entreprises locales. L’option d’une mobilité inversée, grâce aux ateliers itinérants, permet d’aller au bout de la démarche et de mieux répondre aux besoins d’une population fragilisée ou précarisée. L’aide de 13 500 € apportée par la fondation a co-financé les coûts d’aménagement du véhicule, de l’entrepôt de stockage ainsi que l’achat de matériels informatique et photo utilisé dans les ateliers.

Résultats et impact

Depuis de son lancement à la mi-novembre 2021, le camion aménagé tourne dans l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais et la région des Weppes près de Lille, avec une équipe dédiée composée de deux salariés à temps plein et deux volontaires en service civique.

En l’espace d’un an, 37 communes ont été visitées, à des dates et des lieux de rendez-vous fixés avec les partenaires locaux. À raison de 2 heures d’accompagnement individuel en moyenne, 321 personnes, hommes et femmes à parts égales, dont 40 % de moins de 26 ans, ont été ainsi accompagnées dans 84 ateliers Coup de pouce. Les deux tiers ont accédé à un emploi, une formation ou un stage à l’issue de leur entretien de recrutement. Face à la demande grandissante, à la fois dans les territoires déjà desservis et dans les territoires non couverts, l’association a décidé de se doter en 2023 d’un second véhicule.

L’objectif est double : il s’agit d’augmenter la fréquence des ateliers et donc le nombre de personnes accueillies, en passant de 2 à 5 points de rendez-vous par semaine en moyenne, mais aussi d’étendre l’itinérance à de nouvelles communes dans les régions de Douai et de Valenciennes.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Valérie Thierri, Directrice ressources humaines Transdev Artois Gohelle, marraine de la Fondation Transdev

« L’inclusion sociale est au cœur de la démarche de notre fondation d’entreprise comme des priorités du réseau Transdev Artois Gohelle. Le soutien à l’action de la Cravate solidaire, qui lutte contre l’exclusion en accompagnant au plus près des personnes démunies face au couperet de l’entretien d’embauche, s’inscrit dans cet engagement. Au-delà de l’aide financière de la fondation, les collaborateurs du réseau se sont investis bénévolement en collectant plus de 200 kg de vêtements remis à l’association. Et plusieurs d’entre nous ont participé au coaching des candidats dans le cadre des ateliers. »

Milena Bigot-Verdier, Cheffe de projet de la Cravate solidaire mobile

« Le but ultime de notre action est la disparition des discriminations à l’embauche. C’est pourquoi il est essentiel de travailler avec les entreprises. Nos ateliers génèrent du lien social en mettant en relation des bénévoles venues du monde du travail et des personnes éloignées de l’emploi. Ces deux populations n’ont guère l’habitude de se rencontrer. Nous les invitons à le faire dans un contexte bienveillant, où elles s’enrichissent mutuellement de leurs expériences. Sensibiliser les responsables en entreprise est également une façon de faire évoluer les pratiques en faveur d’un recrutement plus inclusif. »

Léa Duquesnois, bénéficiaire

« C’est Pôle emploi qui m’a dirigée vers la Cravate solidaire parce que leur camion venait dans notre quartier. Il est vrai que j’étais un peu perdue. Je cherchais du travail tout en ayant le sentiment de ne pas avoir le niveau pour passer des entretiens. Grâce au coaching, j’ai repris confiance en moi, et l’association m’a procuré une tenue professionnelle dans laquelle je me suis sentie à l’aise. Cela m’a permis de décrocher un emploi de téléconseillère sur lequel je suis aujourd’hui en CDI ! »

Pour aller plus loin…

La Cravate Solidaire Lille

3/5 allée Léonard de Vinci

59000 Lille

lille@lacravatesolidaire.org

Site internet