Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

Une fenêtre sur la ville

Éducation

Terminé

À Montpellier (34) les Ateliers Ville forment les futurs citoyens en affûtant leur regard sur leur environnement urbain.

La Fenêtre, centre d’art associatif qui promeut les arts appliqués et visuels depuis 2011, a lancé début 2018 ses Ateliers Ville : avec un double objectif : inciter des jeunes de 6 à 18 ans vivant dans la métropole de Montpellier ou ses environs à découvrir et questionner leur cadre de vie, tout en contribuant par là à transmettre une culture pluridisciplinaire, entre architecture et citoyenneté.

Quelques chiffres

6-18 ans public des Ateliers Ville

10 participants en moyenne par atelier

56K€ budget global du projet

Le projet

Pourquoi ?

Du fait de la complexité et de la croissance rapide du monde urbain, beaucoup de jeunes enfants ou adolescents se sentent étrangers à leur cadre de vie faute de le connaître ou de pouvoir se l’approprier.

Comment ?

Dans le cadre d’ateliers autour de l’architecture et de la ville, l’association La Fenêtre les aide à prendre conscience, en l’expérimentant, de leur capacité à agir sur leur environnement quotidien.

Quel dispositif ?

Ces ateliers participatifs ont vocation à être organisés dans les établissements scolaires ou dans des lieux de l’éducation populaire tels que les MJC ou les Maisons pour tous. Avec l’appui d’architectes travaillant pour l’association, les jeunes y apprennent à regarder l’espace urbain, le comprendre, le qualifier et le transformer à travers des expérimentations ludiques et créatives (jeux d’observation, visites de sites, constructions de maquettes ou pop-up…) portant sur différentes facettes de la « fabrique » de la ville : bâti, espace public, logement, économie, ressources, déchets, signalétique… Si le jeune public y est sensibilisé à l’histoire et à la théorie architecturale, il ne s’agit pas de former des petits architectes. En décloisonnant les savoirs, La Fenêtre entend ouvrir au plus grand nombre l’accès à des connaissances et à des outils qui permettront à chacun de devenir, s’il le souhaite, acteur du débat sur son cadre de vie. Apprendre la ville et ses usages dès le plus jeune âge est une façon d’apprendre à mieux y vivre ensemble, en cultivant les valeurs de civisme et de citoyenneté. C’est aussi une manière de rendre plus palpables les enjeux du développement urbain durable ainsi que la responsabilité individuelle et collective face à ces enjeux. Autant d’aspects justifiant le soutien apporté en 2018 par la Fondation Transdev à cette initiative, sous la forme d’une dotation de 15 000€ dédiée aux dépenses d’investissement en matériel et à la rémunération des intervenants.

Résultats et impact

Après un premier Atelier Ville ouvert en octobre 2017 dans un Établissement d’aide par le travail (ESAT), l’année 2018 a été pour l’association une « saison pilote ». Une quinzaine d’expérimentations sous des formes, dans des durées et dans différents lieux ont permis de tester divers formats d’ateliers en vue de déployer plus largement ces actions.

Le bilan positif d’une action menée dans une école maternelle de Montpellier, en partenariat avec l’équipe enseignante, a conduit trois autres établissements scolaires à solliciter La Fenêtre pour des interventions au cours de l’année 2018-2019. Les modules proposés combinent ateliers (session de 2 à 3 h), stages (une dizaine d’heures en 4 ou 5 sessions) et « résidences » (une trentaine de sessions au cours d’une année). D’autres Ateliers Ville ont été réalisés en lien avec les expositions ARCHISculptures, en juin 2018 au Centre d’art La Fenêtre et La Ville imaginée en octobre 2018 avec la Maison Pour Tous François Villon du quartier Pergola-Petit Bard de Montpellier. À noter aussi l’opération K’estu kiff ? K’estu cach ?, un Brainstorm’ville organisé en octobre à la médiathèque de Castelnau-le-Lez pour la journée scolaire des Journées Nationales de l’Architecture. Toujours au mois d’octobre, dans le cadre de l’Architecture en Fête, des ateliers parents-enfants ont été accueillis pendant trois jours à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon. L’aide de la Fondation a contribué à couvrir les dépenses d’investissement en matériel et la rémunération des intervenants durant cette période de démarrage.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Gaëlle Maury, Directrice de l’association

« Sans la fondation Transdev, ce projet n’aurait pas vu le jour. Nous nous sommes sentis accueillis, écoutés, accompagnés dans notre démarche, portés par une volonté d’aller avec nous au bout de notre projet. C’est également grâce à la Fondation que le réseau de transports publics de Montpellier (TaM) s’est mobilisé pour nous aider à réussir le Brainstorm’ville de Castelnau. Plusieurs cars ont acheminé gracieusement des enfants de quartiers défavorisés afin qu’ils puissent participer à l’événement. »

Isabelle Grenier-Frizot, Chargée de mission, Transdev Montpellier

« Ce projet entre en résonance avec notre métier. Décloisonner, c’est aussi ce que font chaque jour les transports collectifs dans l’espace urbain. Sortir de son quartier, explorer d’autres lieux, rencontrer d’autres populations qui partagent la même ville : pour comprendre son environnement et en devenir acteur, il faut commencer par le découvrir ! »

Pour aller plus loin…

APAAAV – La Fenêtre

27 rue Frédéric Peyson
34000 Montpellier
gaelle@la-fenetre.com