Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

La Vélo École pour tous

Sport

Terminé

Faire du vélo, ce n’est pas évident pour tout le monde. À Lyon (69) la Vélo École « inclusive » de l’association Pignon sur rue met ou remet en selle des personnes à mobilité réduite.

Pour plus de plaisir, de liberté de déplacements et une ville plus conviviale et respirable, l’association Pignon sur Rue encourage les usages du vélo et de la marche à pied comme instruments d’un changement de société.

Quelques chiffres…

4 sessions de vélo-école chaque semaine

90 personnes touchées en 6 mois à travers les ateliers de mobilité adapté

10K€ budget global du projet

Le projet

Pourquoi ?

Apprendre à faire du vélo, c’est pouvoir accéder à une activité physique bénéfique débouchant sur plus de confiance en soi et d’autonomie.

Comment ?

L’association anime des cours de vélo adaptés à des personnes dont la mobilité est compromise pour des raisons physiques, par manque de confiance en elles ou du fait de problèmes cognitifs.

Quel dispositif ?

Elle promeut les usages de ces modes actifs sur Lyon et sa région, à travers un ensemble d’actions, dont la gestion d’un centre de documentation unique en France, des événements grand public, l’animation de son portail d’actualités Actu vélo, l’accompagnement de plans de déplacement domicile-école (pédibus et vélobus), et la Vélo École où plus de 130 personnes passent chaque année pour un apprentissage ou une remise en selle. Celle-ci fait face à une demande croissante de la part de personnes gênées dans leur mobilité, que ce soit à la suite d’une maladie, d’un accident ou – parce qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre – du fait de l’âge. Ce qui a conduit l’association à faire appel à la Fondation Transdev pour l’aider à développer des cours de vélos adaptés – c’est-à-dire avec des matériels adaptés, en site protégé et avec un accompagnement spécifique.

Résultats et impact

L’association s’est rapprochée du CEREMH (le centre de ressource et d’innovation mobilité handicap) pour monter ce projet. Un partenariat qui permet de conjuguer cours de vélo et accompagnement par des ergothérapeutes et autres professionnels spécialisés.

Outre l’accueil de personnes qui gardent une certaine mobilité dans les cours de la Vélo École qui ont lieu quatre fois par semaine, l’objectif est d’aller vers un public plus fragile, en organisant des ateliers de mobilité adaptée au sein d’établissements qui hébergent des personnes âgées. Les premières sessions ont débuté en novembre 2016. L’aide de la Fondation a permis d’acheter des matériels adaptés aux différents types de handicap et une remorque pour les transporter, de développer des outils pédagogiques et d’engager des actions de communication afin de toucher plus de bénéficiaires. Sur la base de l’expérience acquise et de la pédagogie qu’elle est en train de valider, Pignon sur rue prévoit de dupliquer l’initiative en ouvrant des vélos-écoles pour tous dans d’autres villes et régions françaises.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Marine Favre, Directrice de l’association

« Nous le voyons tous les jours : quand on a des problèmes de mobilité, se mettre au vélo, cela peut changer la vie ! L’objectif pour l’association est d’essaimer dans la région lyonnaise et au-delà, en allant proposer nos ateliers à structures accueillant des publics ayant différents types de handicaps. Cela passe par la recherche de nouveaux partenaires qui vont nous aider à nous doter de moyens d’action élargis. »

Geneviève Josserand, Bénéficiaire du dispositif

« J’ai 65 ans, et à mon âge, pour oser apprendre à faire du vélo, il m’a fallu faire abstraction du regard de l’autre. C’est pour moi un challenge, car il me faut apprivoiser ma peur. Mais c’est aussi une façon de retrouver mon enthousiasme d’enfant. Et derrière tout cela, il y a une forme d’engagement, cette façon douce de se déplacer rejoint toute ma philosophie de vie. »

Jean-Philippe Jacquet, auditeur sécurité, groupe Transdev

« J’ai rencontré dans cette association des gens à la fois enthousiastes, passionnées et agissant pour une bonne cause. Faire du vélo, cela peut paraître facile quand on a appris enfant et qu’on dispose de toute sa capacité de mobilité. Mais pour d’autres, c’est loin d’être le cas, et on ne peut soutenir une association dont les bénévoles mettent tant de cœur et de soin à accompagner ceux ou celles qui n’ont pas renoncé à dépasser leurs difficultés. »

Pour aller plus loin…

Pignon sur rue

10 rue Saint Polycarpe
69001 Lyon
marine.fabre@pignonsurrue.org