Retour

Un réseau efficace pour faire vivre la Fondation Transdev dans les territoires

Actualité

Mobilité sociale

Les correspondants locaux et les parrains de la Fondation sont des salariés du groupe Transdev implantés dans les territoires.

Les correspondants représentent la Fondation Transdev en région et les parrains accompagnent les acteurs associatifs œuvrant en faveur des personnes en difficulté. Présentation de ce réseau très engagé.

Les correspondants locaux : une porte d’entrée vers la Fondation Transdev

Basés sur tout le territoire et en prise directe avec les réalités locales, ils sont plus d’une centaine à jouer, tout au long de l’année, le rôle de correspondants bénévoles pour la Fondation Transdev. Leur mission : représenter la Fondation et la faire connaître auprès des collectivités locales et des acteurs de la société civile.

Premier point de contact avec ces derniers, ils sont à leur écoute pour évaluer leurs initiatives, puis les orienter vers les bons interlocuteurs.

Les parrains de projet : un lien de proximité avec les territoires

Prenant le relais, des dizaines de parrains et marraines de la Fondation accompagnent les porteurs de projets et les aident à constituer leur dossier de subvention : valorisant leurs points forts, les aidant à surmonter d’éventuelles difficultés…. Souvent proches de leurs préoccupations, ils sont de bons conseils pour préparer le passage de l’association au comité exécutif.

Une fois le soutien financier obtenu, ils restent au quotidien en lien avec celle-ci, la faisant souvent bénéficier de leur expérience et de leur réseau.

L’engagement des salariés Transdev au côté de la Fondation : une mission prise au sérieux

Tous s’engagent avec le plus grand sérieux, conscients de l’impact de leurs actions et de leur nécessaire crédibilité.

« Pour moi, il s’agit d’un vrai partenariat, pas seulement d’une question financière. Nous nous engageons socialement et activement sur le territoire, souligne Isabelle Starck, Responsable Ressources Humaines à la Compagnie Océane à Lorient. »

Un dispositif efficace

Depuis sa création, en 2002, la Fondation s‘appuie largement sur ce réseau motivé.

« En prise directe avec les réalités économiques et sociales des territoires, il joue un rôle majeur dans l’écosystème de la Fondation, souligne Stéphanie Bachelet, Déléguée générale de la Fondation. »

En 2018, ces partenaires incontournables ont ainsi permis le soutien et le développement de 28 projets associatifs.

Entretien avec Corinne Singabrayen, marraine de projet

Corinne Singabrayen, Responsable administration générale, Pôle Outremer Transdev est la marraine du projet « Partenaires pour agir contre l’exclusion » porté par l’association Arts pour tous, à la Réunion.

Comment avez-vous été amenée à soutenir Arts pour tous ?

Lorsque ses dirigeants ont sollicité la Fondation, celle-ci a fait appel à moi pour les rencontrer, sur le terrain. J’ai eu un vrai coup de cœur. Leur manière de démocratiser l’art et la culture auprès de personnes handicapées, mais aussi de jeunes en difficulté, leur volonté de lutter contre l’exclusion, à travers des ateliers de musique, de danse, de chant ou de français… Tout cela m’a donné envie de les aider, de leur faire bénéficier de mon expérience et de mon réseau, en tant que RH.

Qu’aimez-vous particulièrement dans cette association ?

Ils servent plus de 80 repas par jour et proposent de très nombreuses activités au sein de leur maison d’accueil. Le travail qu’ils accomplissent avec tant de simplicité et de bienveillance est incroyable. Ce sont des tisserands du lien social.

En quoi a consisté votre rôle de marraine de la Fondation ?

J’ai fait le relais entre la fondation et les membres de l’association chargés de monter le dossier, à chaque étape de la demande de subvention. J’ai agi en facilitatrice, en leur apportant un soutien technique, méthodologique et pédagogique, à la fois rigoureux et souple.

La Fondation doit bien comprendre le projet associatif et la stratégie pour y parvenir. En ce qui concerne Arts pour tous, j’avais particulièrement à cœur de valoriser leur dynamique solidaire. Le tout a pris six mois. Mais sans attendre la clôture du dossier, j’ai déjà commencé à en parler autour de moi…

Que vous a apporté cette expérience ?

Elle a permis un enrichissement mutuel. Je leur ai apporté de la méthode, ils m’ont offert des valeurs humaines, une vision du bien vivre ensemble. Je les ai invités à participer à la Fête de la musique, dans nos locaux, avec nos collègues et nos voisins. C’était loin d’être une évidence, car le handicap lourd peut mettre mal à l’aise. Chacun avait apporté de quoi boire et manger. Ils nous ont offert un concert fantastique !

Ils nous ont montré que l’on peut s’insérer dans la vie active avec un handicap. Tout le monde a été fan ! Transdev a toute sa place dans ce type de démarche. Sa Fondation a d’ailleurs été la première à soutenir financièrement l’association à un tel niveau.

Chiffres clés

110 correspondants sur l’ensemble des réseaux du groupe Transdev

200 parrains engagés au côté des associations en France

255 projets soutenus depuis 2002

En savoir plus…

Découvrir la carte des correspondants locaux en région