Retour

Se mouvoir et s’émouvoir avec l’art

Actualité

Non Classé

Réunissant des danseurs valides et non valides venus de 7 pays d'Europe, les Rencontres chorégraphiques Mode H ont soufflé à Tours leurs 10 bougies, devant des milliers de spectateurs conquis.

Un moment magique, auquel le réseau Fil Blanc et la Fondation Transdev étaient associés.

Delphine Nivot
Bénéficiaire

« Quand je danse, je ne fais au fond que poursuivre mon travail artistique sur le corps et la performance, commencé aux Beaux-Arts il y a dix ans. J’évolue en fauteuil manuel, d’autres sont en fauteuil électrique ou ont d’autres handicaps et certains sont valides… tout simplement. Ça ne fait pas de différence. J’admire le talent des danseuses professionnels et du chorégraphe qui nous accompagnent à faire ressortir l’essentiel de chacun d’entre nous tout en créant un mouvement d’ensemble parfaitement harmonieux. »

L’expérience de l’intégration

Ce témoignage de Delphine Nivot, danseuse amateure engagée dans l’aventure Mode H Europe depuis l’origine, en 2003, résume à lui seuls les objectifs – largement atteints – de l’association : accélérer l’inclusion des personnes handicapées et changer les regards sur leurs capacités en organisant, à intervalles réguliers, de vastes rassemblements de groupes mixtes de jeunes, associant toujours valides et non valides, pour produire leurs créations sur scène, devant des milliers de spectateurs.

Venus de plusieurs pays d’Europe, ils auront tous fait, pendant des mois de préparation, l’expérience de l’intégration à une troupe, du travail collectif, de l’échange de savoir-faire, de l’exigence, du doute et du dépassement de soi… Des premiers défilés de mode adaptée qui ont donné leur nom à l’association, ces Rencontres Mode H ont peu à peu évolué vers la danse et la chorégraphie.

Dix bougies qui feront date

Dixième anniversaire oblige, celles qui ont eu lieu en novembre à Tours ont été exceptionnelles : 200 participants dont 150 danseurs sur scène venus de 7 pays, 4 grandes représentations au Palais des Congrès, 3 heures de spectacle, 7 000 spectateurs conquis… « Je crois que le spectacle a dépassé toutes les attentes, en atteignant un niveau quasi-professionnel, remarque Alain Sérieys, Président de Mode H Europe.

Devant une telle performance, il devient évident pour tous, public et artistes eux-mêmes, qu’ils sont capables, comme leurs partenaires valides, de mobiliser de formidables ressources physiques, intellectuelles et artistiques. Même quand ils sont atteints de handicaps très lourds. Bien sûr, l’aventure ne s’arrête pas là puisque au-delà les liens tissés entre elles, les troupes continueront de s’appuyer sur le travail réalisé pour aller à la rencontre des autres, et mener des actions de sensibilisation et de médiatisation sur leurs territoires respectifs. »

Une formidable logistique

En coulisse, un formidable travail logistique est bien sûr réalisé par les bénévoles de Mode H, de nombreuses associations partenaires et les professionnels du handicap, qu’ils soient médecins, auxiliaires de vie, éducateurs. Parmi eux, le réseau de transport de personnes à mobilité réduite Fil Blanc mobilise à fond sa trentaine de chauffeurs.

« Nous transportons une partie des artistes toute l’année, comment pourrions-nous ne pas être pas là le grand jour ? lance avec humour sa Directrice, Annie Toulet. Nous sommes, depuis le début, partenaires des Rencontres et nous avons gardé, entre autres bonnes habitudes, celle d’offrir les déplacements des participants issus de l’établissement spécialisé de Tours où tout a commencé. Et puis, notre intégration au Groupe Transdev a permis cette année d’obtenir le soutien de la Fondation Transdev… »

Une contribution qui s’ajoute à de nombreuses autres, dont les plus importantes sont celles de l’Union Européenne au travers du programme Erasmus +, de la Mutualité Française Centre et d’Harmonie Mutuelle.

QUELQUES CHIFFRES CLés

150 danseurs valides et non valides sur scène

7 pays européens représentés

7K spectateurs en quatre représentations