Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

Retrouver le chemin de l’emploi après un cancer

Emploi

En cours

A Bordeaux, l’association RoseUp aide les femmes traitées pour un cancer à reprendre ou poursuivre une activité professionnelle sans discrimination.

En France, chaque année, 174 000 femmes sont atteintes par le cancer et grâce au progrès de la médecine une très large majorité d’entre elles y survivent. Depuis 2011 l’association RoseUp les aide par différents moyens à traverser au mieux cette épreuve et à retrouver toute leur place dans la société. Parmi ces leviers, les Maisons Rose, des lieux d’accueil où les adhérentes se voient proposer services, ateliers, espaces de rencontres et d’échanges pour sortir de leur isolement.

Quelques chiffres

1/3 des actifs quitte ou perd son emploi après un cancer

1/4 de personne touchée par cette maladie vit sous le seuil de pauvreté

80 participantes au programme à fin 2019

Le projet

Pourquoi ?

Près d’une personne sur trois actives au moment du diagnostic de cancer a quitté ou perdu son emploi deux ans après. L’association RoseUp agit refuse la fatalité de cette « double peine ».

Comment ?

En proposant à des femmes touchées par la maladie un dispositif d’accompagnement centré sur l’anticipation et la préparation du retour à la vie professionnelle.

Quel dispositif ?

C’est sur l’initiative de la Maison Rose de Bordeaux qu’a été mis en place le programme d’accompagnement Rose Coaching Emploi. Objectif : aider les femmes en activité ou en recherche d’emploi à prévenir les nombreuses difficultés rencontrées sur le chemin du retour au travail – des difficultés généralement sous-estimées par les intéressés elles-mêmes et par les entreprises. Le dispositif est constitué d’ateliers collectifs gratuits, en groupes de 7 à 10 participants encadrés par des professionnels (avocate, assistante sociale, conseillère en image, psychologue, art-thérapeute, spécialistes des ressources humaines…). A raison d’un à deux rendez-vous par semaine, le cycle de trois à quatre mois permet d’aborder toutes les questions liées à la reprise d’activité, depuis les sujets administratifs ou organisationnel jusqu’à la remobilisation personnelle et au travail sur l’image de soi. S’y ajoute un coaching personnalisé axé sur le bilan de compétences ou la recherche concrète d’emploi. RoseUp a fait appel à la Fondation Transdev pour déployer cette formation unique qui s’adresse en priorité à des femmes en situation de précarité sociale et financière.

Résultats et impact

Après une session expérimentale en 2017, trois cycles d’ateliers collectifs l’année suivante, puis quatre cycles en 2019 ont été organisés à Bordeaux.

Si le recul manque pour évaluer l’impact en termes d’insertion professionnelle, 100 % des participantes ont jugé le programme « très utile » et 90 % « indispensable ». Près de 90 % ont estimé être mieux outillées pour construire leur projet de reprise, mieux à même de se projeter avec dans une nouvelle vie professionnelle devenue une réalité plus tangible.  Enfin, une bénéficiaire sur deux a signalé à son employeur ou ses collègues sa participation au programme – une façon de valoriser sa motivation, mais aussi de faire comprendre que le retour à l’emploi n’est pas quelque chose de facile à vivre.  Ce bilan positif a conduit la Maison Rose de Paris à lancer à son tour une première session Rose Coaching Emploi en juin 2019. À plus long terme, l’association compte bien essaimer sur d’autres territoires…

Pourquoi la mobilité sociale ?

Jenna Boitard, Directrice de l’association à Bordeaux

« Pour celles qui ont surmonté la maladie, y compris lorsqu’elles ont gardé un emploi, la reprise du travail est presque toujours difficile. Avec Rose Coaching emploi, nous voulons prévenir le risque bien réel de désinsertion et – c’est dans l’ADN de notre association – encourager les femmes à être actrices de leur parcours. Les ateliers sont conçus pour qu’elles puissent y trouver des réponses à leurs questions, autant que s’enrichir des questions des autres. »

Caroline Deprat, 42 ans, Bénéficiaire du dispositif

« J’ai intégré le programme au moment où je recommençais à travailler à temps partiel. Les gens pensent qu’une fois sorti des traitements contre le cancer, on est « guéri ». Or, on est déboussolé. Je me sentais un peu perdue face à certaines démarches et j’avais du mal à envisager l’avenir. J’ai trouvé avec Rose Coaching Emploi des personnes à mon écoute, et surtout la force d’un groupe qui m’a redonné l’énergie d’aller en avant. »

Audrey Guinand, Chargée de développement commercial OPTIMOS, Santé Mobilité Services

« Le parrainage de l’initiative Rose coaching emploi s’inscrit dans un partenariat plus large noué avec l’association RoseUp autour de nos activités dans le domaine du transport sanitaire. L’accompagnement à la reprise d’activité proposé aux femmes touchées par le cancer rejoint l’une des vocations de Santé Mobilité Services qui est le bien-être des patients, tout au long de leur parcours de soins et de vie. Il était d’autant plus naturel de donner un coup de pouce nécessaire au démarrage de ce projet. »

Pour aller plus loin…

Maison Rose de Bordeaux

9 rue de Condé
33000 Bordeaux
contact.bordeaux@maisonsrose.fr