Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

L’Orchestre des enfants

Culture

Terminé

Depuis 2014, un groupe de jeunes du quartier Mistral à Grenoble est embarqué dans une belle aventure : la création d’un orchestre dont tous les musiciens sont des enfants

Le projet a démarré concrètement en octobre 2014 avec 14 enfants, le souci d’efficacité et les moyens disponibles contraignant à limiter le nombre de participants. Depuis lors, les jeunes musiciens apprennent à jouer ensemble et s’exercent à la pratique de l’instrument qu’ils ont choisi (guitare, batterie, piano, saxo, violon, chant…).

Quelques chiffres…

14 enfants de 8 à 14 ans dans l’Orchestre

5 intervenants musiciens professionnels

65K budget global du projet

Le projet

Pourquoi ?

Le projet est né du constat d’une rareté de l’offre de pratique musicale, pour les jeunes de ce quartier classé zone urbaine sensible et très enclavé.

Comment ?

L’association Cultur’Act – Le Prunier Sauvage a fait le pari d’amener des jeunes de 8 à 14 ans vers la musique par une pédagogie innovante et transculturelle.

Quel dispositif ?

L’association, qui anime au Prunier Sauvage un lieu de spectacles et de création largement ouvert sur son quartier et sur sa ville, entend permettre à des jeunes habitant le secteur, n’ayant pour la plupart jamais touché un instrument de musique, d’expérimenter une pratique artistique collective. Ceci, dans le cadre d’une formation de qualité, visant à développer chez les enfants des compétences instrumentales et orchestrales, mais aussi à élargir et diversifier leur culture musicale. L’objectif est également de déboucher, après trois années d’immersion dans une pédagogie innovante, sur la création d’une œuvre musicale commune avec les jeunes élèves de l’école de musique La Dernière trompette à Ouagadougou (Burkina Faso), partenaire du projet.

Résultats et impact

L’apprentissage est encadré par des musiciens professionnels. Parallèlement les enfants découvrent différents univers musicaux à travers des stages, des rencontres avec des musiciens français ou africains, et en assistant à des spectacles ou des concerts.

Dès la fin de la première année l’Orchestre a donné ses premières représentations. Le 21 juin 2016 il s’est produit à Grenoble l’occasion de la Fête de la musique. En 2017, l’ensemble musical compte bien jouer sa propre création au côté des jeunes musiciens Burkinabè, à Ouagadougou comme en Isère.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Brahim Rajab, Directeur, association Cultur’Act – Le Prunier Sauvage

« Sur les 14 enfants de l’orchestre – 10 filles et 4 garçons  – 11 n’avaient aucune pratique instrumentale. Mais tous avaient une vraie motivation, une très grande envie d’apprendre à jouer de la musique. La grande originalité de la démarche d’apprentissage est qu’elle croise deux approches très différentes : les méthodes classiques basées sur la lecture, enseignées au conservatoire, et les méthodes africaines qui font appel à l’oralité et la corporalité. »

Armanda, pianiste dans l’Orchestre des enfants

« J’écrivais des chansons, mais je ne connaissais pas la musique. J’ai aussi envie de voyage et d’aller à Ouagadougou jouer avec les enfants de l’école de musique La Dernière trompette. »

Laurence Barray, Chargé de communication, Semitag Grenoble,

« On retrouve dans l’Orchestre des enfants tout ce qui fait la force du Prunier sauvage : la volonté de susciter la rencontre entre le monde de l’art, de la culture et les populations a priori les plus éloignées de cet univers. Cela se fait à travers des projets mêlant travail de fond et convivialité, proximité et ouverture sur le monde. Des projets qui participent au désenclavement du quartier et à l’épanouissement de ses habitants. »

Pour aller plus loin…

Association Cultur’Act – Le Prunier Sauvage

63, rue Albert Reynier

38100, Grenoble

BP 2741 38037 Grenoble Cedex 2

infos@lepruniersauvage.com