Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

Le numérique sans barrières

Médiation sociale

Terminé

L’association Leux Tech, basée aux Ulis dans l'Essonne, s'efforce de réduire la fracture numérique en mettant les nouvelles technologies au service des personnes en situation de difficulté ou de précarité.

Dans un monde de plus en plus digitalisé, la maîtrise des outils numériques devient un prérequis pour apprendre, travailler, s’informer, communiquer tous les jours. L’accès à cette ressource est dès lors au cœur des enjeux démocratiques et de cohésion sociale.

Quelques chiffres

1,5% de la population française touchée par l’«illectronisme»

60 participants aux ateliers

6 modules de formations de 28 h

Le projet

Pourquoi ?

La « fracture numérique », affectant tout particulièrement les populations les plus vulnérables, les exclut des réseaux informationnels indispensables aux échanges économiques, culturels et sociaux ; elle accentue ainsi la marginalisation des personnes qui cumulent déjà les difficultés, et d’une manière plus générale, renforce les clivages et les phénomènes de ségrégation. Cette exclusion numérique est pourtant évitable. Implantée depuis 2014 sur la commune des Ulis, l’association Leux Tech en apporte la démonstration, en faisant des nouvelles technologies un levier d’insertion et de mobilité sociale pour les habitants des quartiers populaires.

Comment ?

En partant des besoins concrets qu’elles expriment, Leux Tech accompagne des personnes dont les compétences numériques sont limitées dans l’appropriation d’outils utilisables au quotidien. Cette formation se fait dans le cadre d’ateliers où est mise en œuvre une pédagogie qui part de l’expérience concrète des participants et passe par des mises en situation : une fois identifiés leur (s) besoin (s) – soutien à la scolarité des enfants, recherche d’emploi, gestion du budget familial, démarches en ligne… –, les bénéficiaires équipées d’un smartphone ou d’un ordinateur vont chercher les ressources digitales susceptibles de les aider puis apprennent à les utiliser pour reprendre la main sur des aspects clés leur vie. À titre d’exemple, s’ils ont du mal à accompagner les devoirs de leurs enfants, ils vont découvrir qu’il existe des applications susceptibles de pallier cette difficulté. L’une des originalités du dispositif consiste à s’appuyer sur un outil pédagogique fonctionnant comme un réseau social : la plateforme Eystime, où les participants cherchent et expérimentent ensemble les solutions.

L’engagement de la Fondation

La dotation de 5 000 € a cofinancé la conception et le développement de la plateforme digitale Eystime, où les participants accèdent à un ensemble de modules de montée en compétences sur les habilités sociales. L’innovation technique et pédagogique n’a pas été seule déterminante dans l’engagement de la Fondation. La force du projet réside en effet dans une démarche qui ne se borne pas à l’acquisition de nouveaux savoir-faire. L’objectif est de travailler avec les bénéficiaires sur des usages centrés sur leur mieux-être, pouvant les aider à avancer dans un parcours d’autonomisation et d’intégration sociale. Il s’agit aussi de les armer pour mieux faire face aux contraintes de leur environnement, y compris en développant un sens critique vis-à-vis des dérives d’une société du « tout numérique » ; bref, d’utiliser le digital comme un levier d’éducation et d’expression d’une citoyenneté active.

Résultats et impact

Une soixantaine d’habitant(e)s issus des quartiers prioritaires des Ulis et de l’agglomération voisine de Massy, en majorité des femmes cheffes de familles monoparentales, mais aussi des seniors, répartis en 4 groupes d’une douzaine de personnes, ont participé en 2019-2020 à une première session de ce programme d’apprentissage.

Au total, 180 h d’ateliers ont été proposées, sous la forme de 6 modules d’une durée de 3 à 5 jours qui ont permis d’aborder une grande diversité de thèmes allant de la parentalité et la gestion du foyer à la recherche d’information et la construction d’un réseau en passant par les achats en ligne, la mobilité, l’autoformation ou encore la protection des données personnelles. Prévu initialement sur 12 mois, le calendrier des formations a été porté à 18 mois en raison de la crise sanitaire. Celle-ci a souligné l’acuité de la fracture numérique, dans un contexte où les membres de l’association se sont fortement mobilisés pour accompagner des jeunes et des adultes du territoire confrontés aux impératifs de la distanciation physique. Leux Tech a notamment mené de nombreux ateliers visant à maintenir le lien social avec les seniors isolés. En 2021, la parentalité reste un axe de travail majeur pour l’association, qui continue d’accompagner les mères tout en se donnant les moyens d’inclure les questions liées à la paternité et à la coparentalité.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Catherine Marec-Challand, 56 ans, bénéficiaire

« La Fondation nous a permis d’opérer un saut important. Pour faire face aux besoins croissants, il nous fallait plus de moyens techniques, logistiques et humains. Grâce à la dotation financière, nous avons pu réaliser les investissements matériels indispensables, développé l’activité et étoffé l’équipe en recrutant, et donc accompagnant plus de personnes socialement fragilisées. »

Adèle-Lydie Messy, Formatrice

« Bien utilisé, le numérique peut permettre d’améliorer sa qualité de vie, de reprendre un parcours d’études, de sortir de l’isolement en s’ouvrant sur le monde et mille autres choses encore. Mais c’est d’abord une culture, une façon de penser que nous essayons de transmettre : prendre l’habitude d’explorer, d’aller chercher l’information, de croiser les données, etc., avec toujours l’objectif d’être acteur de sa vie. »

Pour aller plus loin…

Leux Tech Maison pour tous Courdimanche

13 résidence Courdimanche
91940 Les Ulis
contact@leuxtech.com

Site internet