Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

La parole plus forte que la violence

Médiation sociale

Terminé

Lorsque la nuit tombe sur les cités de Seine-Saint-Denis, l’association Médiation Nomade installe son « café sur roulettes » en pied d’immeuble pour aller vers les jeunes et créer des moments de convivialité.

La nuit dans les cités, les services publics ont porte close et la présence d’adultes bienveillants fait défaut. Faute de lieux d’accueil, nombre de jeunes, livrés à eux-mêmes, occupent les halls d’immeubles. Le climat social se détériore, nourrissant la violence et toutes sortes de dérives.

Quelques chiffres…

14K jeunes rencontrés en 6 ans

20 rencontres de quartiers dans 5 villes de l’opération « Nuits 93 »

175K€ budget global du projet

Le projet

Pourquoi ?

Dans de nombreux quartiers de la Politique de ville, élus et acteurs sociaux font le même constat : pour retisser des liens avec la jeunesse il est urgent de réinvestir l’espace public en soirée.

Comment ?

Un camping-car couvert de textes et de dessins, de la musique, de la lumière, une table et quelques tasses de thé… et c’est une terrasse de café éphémère qui s’ouvre, un espace de partage et de rencontres où jeunes et moins jeunes apprennent se parler, se connaître et se respecter.

Quel dispositif ?

C’est à ce moment-là, entre 19 heures et minuit, que l’équipe de Médiation Nomade va à la rencontre des « clans » . Elle sait d’expérience qu’inciter les jeunes à rencontrer d’autres publics, à sortir de l’entre-soi, permet d’ouvrir les possibles. Depuis 2012 en effet, le camping-car de l’association créée par Yazid Kherfi, lui-même ancien délinquant devenu consultant en prévention urbaine et enseignant à l’Université de Nanterre, sillonne les quartiers afin de « remettre du jour dans la nuit ». Du jour, c’est-à-dire de la présence, de l’écoute, du dialogue, pour que les tensions se désamorcent, des liens se tissent et que des projets constructifs émergent. Au 1er janvier 2019, 268 soirées se sont ainsi déroulées dans 65 quartiers de 50 villes dans toute la France. Les actions sur le terrain sont précédées d’un travail préparatoire avec les travailleurs sociaux, médiateurs, élus et acteurs de la ville. Par ailleurs, dans le but de prolonger et d’élargir la dynamique enclenchée, l’association organise avec de nombreux partenaires des forums nationaux ouverts au publics ; quatre éditions de « La Nuit nous appartient » ont eu lieu à Bondy (2016), Paris, Marseille (2017) et Lyon (2018). En 2017 la Fondation Transdev a apporté son soutien à Médiation Nomade pour la mise en œuvre d’actions dans les quartiers de cinq villes de Seine-Saint-Denis.

Résultats et impact

L’opération « Nuits 93 » concerne dans un premier temps sur cinq villes du département :   Bondy, Aubervilliers, Saint-Denis, Stains et Aulnay-sous-Bois, pour une vingtaine de soirées au total.

Les premières se sont tenues à Stains, Aubervilliers et Aulnay à partir de novembre 2018. Un forum « La Nuit nous appartient » associant les cinq villes et le Département sera organisé à l’issue de cette série de rencontres pour échanger sur ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Au travers de sa subvention, la Fondation Transdev a participé à l’acquisition et à l’équipement d’un deuxième camping-car, qui tourne dans le nord de l’Île-de-France et sert également de véhicule-école pour former de nouveaux intervenants.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Lakdar Kherfi, Chef de projet, Médiation Nomade

« C’est la nuit qu’il faut aller vers les jeunes dans les quartiers, car pendant la journée ils sont invisibles. Nous montrons qu’il est encore possible d’aller là où les autres ne vont pas ou ne vont plus, à condition de se montrer respectueux et bienveillants. L’impact à long terme de notre action reste difficile à mesurer. La bonne nouvelle est que nous sommes totalement acceptés, tout le monde joue le jeu. Et de plus en plus de villes reprennent ce type de démarche ! »

François Bruyant, Directeur du développement international, Transdev Group

« Réinvestir l’espace public le soir, quand les services publics ou sociaux sont fermés et que les lumières s’éteignent… Réintroduire de la parole à la place de la violence, de la méfiance ou de l’indifférence… Comment ne pas avoir envie de soutenir une telle initiative ? D’autant que ces jeunes sont aussi nos voyageurs : le projet est en phase avec le travail de terrain de nos équipes prévention pour faciliter  les services de transport dans les quartiers. »

Thierry Lecorre, Délégué de la Préfète à l’égalité des chances de Seine Saint Denis

« Médiation Nomade a su associer dès le départ les représentants de l’État, les élus et l’ensemble des acteurs de la ville à sa démarche très novatrice. En allant vers les jeunes à des moments de « vide institutionnel », l’association a donné l’impulsion d’une action plus pérenne. Sur chaque quartier, nous avons mis sur pied un CLAN (Comité local d’action nocturne) qui réunit les partenaires concernés, en vue d’aller plus loin en lançant de nouvelles actions financées dans le cadre de la Politique de la ville. »

Pour aller plus loin…

Médiation Nomade

5 impasse Jean Jacques Rousseau
78520 Limay
kherfi.lakdar@orange.fr