Retour aux projets

Des tickets de bus pour le théâtre

Culture

Terminé

Le théâtre Edwige Feuillère de Vesoul, en Haute-Saône, a fait de l’ouverture sur son territoire à dominante rurale une clé de sa politique culturelle et de sa programmation artistique

Avec l’aide de la Fondation Transdev, il a mis des bus à la disposition des habitants et des collégiens des communes éloignées, afin de faciliter leur découverte du spectacle vivant dans le cadre de parcours qui conjuguent spectacles sur la scène du théâtre et événements dans les villages.

Quelques chiffres…

66% de la population de la Haute-Saône vit en zone rurale

84% des communes ont moins de 500 habitants

536 jeunes scolarisés dans 9 collèges ont participé aux parcours culturels

Le projet

Pourquoi ?

Le Théâtre Edwige Feuillère, labellisé « Scène d’intérêt national, Art en territoire. Création voix d’enfants. », poursuit depuis plus d’une décennie une dynamique d’ouverture de son projet artistique. Cette ambition se décline à travers plusieurs objectifs : la reconnaissance comme lieu de référence et pôle d’excellence en France sur la voix d’enfants dans les musiques d’aujourd’hui, en s’attachant à réaliser un projet très ancré localement ; les aides à la coproduction et résidences aux compagnies régionales ; mais également la volonté de toucher de nouveaux publics, en s’adressant à des populations éloignées du théâtre, tant sur le plan géographique que d’un point de vue culturel. Sur le territoire très rural de la Haute-Saône, caractérisé par une faible densité démographique et un habitat dispersé, rendre l’offre théâtrale plus accessible nécessite de lever les freins à la mobilité.

Comment ?

En partenariat avec les communes, les établissements d’enseignements, les associations et les structures sociales et culturelles du département, le théâtre propose chaque saison un programme de spectacles, concerts, rencontres et ateliers artistiques « hors les murs ». Ces actions permettent d’aller à la rencontre des habitants, jusque dans les villages les plus isolés, en s’adressant à tous les publics et en priorité à ceux qui n’ont aucune expérience préalable du spectacle vivant. Dans la continuité des projets hors les murs, et pour approfondir la dynamique ainsi initiée, les participants sont invités à se déplacer jusqu’à Vesoul pour découvrir trois à quatre spectacles sur l’année. Au-delà des représentations, les spectateurs se voient proposer des visites du théâtre et de ses coulisses, des rencontres avec les artistes et les techniciens, voire une participation à une création artistique. Afin d’assurer la logistique de ces « parcours culturels » qui permettent de nouer une relation durable avec les nouveaux publics, lors de la saison 2018-2019, cinq bus avaient été mis en service pendant le Mois Voix d’enfants. Le bilan très positif de cette expérimentation a conduit l’équipe du théâtre à se tourner en 2020 vers la Fondation Transdev pour élargir le dispositif.

L’engagement de la fondation

Une dotation de 7000 € pour l’affrètement des bus a été apportée en 2020 à ce projet dont l’un des aspects remarquables est le rôle joué par les correspondants locaux du théâtre dans le déploiement du dispositif. Ces relais du lieu culturel dans les communes étaient jusqu’alors sollicités uniquement pour diffuser des supports de communication sur leur territoire. Ils deviennent ici des acteurs clés d’une dynamique d’échanges avec la population qui fait de la médiation culturelle un levier d’ouverture du champ des possibles. C’est en s’appuyant sur ce réseau local que la mise en place d’une solution de mobilité crée une véritable relation facilitante.

Résultats et impact

Deux types de parcours culturels ont été organisés, tout public et à destination des jeunes des collèges. Pour les parcours destinés aux habitants, la répartition et l’utilisation des véhicules ont été assurés par les correspondants locaux du théâtre, ses relais et ses ambassadeurs dans les communes du département.

Deux bus ont été spécialement affectés aux actions en Haute-Comté, un territoire très excentré qui fait l’objet d’une convention sur trois ans (2021 à 2023) avec la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). De leur côté, les parcours culturels s’adressant aux collégiens s’inscrivent dans un travail de fond poursuivi tout au long de l’année en partenariat avec les établissements scolaires. Grâce aux bus, 536 jeunes issus de 9 collèges situés dans des communes très éloignées de Vesoul, ont pu découvrir l’univers du théâtre en bénéficiant d’une expérience artistique inédite. Les retours sur l’opération ont été très positifs : la plupart des participants souhaitent pouvoir renouveler l’expérience, tandis que le bouche-à-oreille fait remonter de nouveaux besoins. Cela a conduit le théâtre à déposer de nouvelles demandes de subvention pour aller plus loin dans sa démarche d’ouverture et d’essaimage territorial.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Emilie Gruardet, responsable Marketing Transdev BFC Est

« Les publics les plus éloignés de la ville centre et de son théâtre sont aussi ceux qui paient le plus cher pour leurs déplacements. Ils subissent une double peine, du fait de leur isolement géographique. Le dispositif de bus vise à lever ces obstacles physiques et financiers pour ouvrir l’accès à la culture au plus grand nombre. L’initiative faite par là écho à la fois à la mission de notre entreprise – démocratiser l’usage des transports collectifs – et à la vocation de sa fondation, centrée sur l’émancipation culturelle et sociale. »

Carlotta Pernot, chargée des relations au public, Théâtre Edwige Feuillère

« Faire découvrir le spectacle vivant, ce n’est pas seulement aller vers de nouveaux publics ou les faire venir au théâtre pour leur proposer un produit culturel à consommer. Il y a tout un travail de pédagogie et de sensibilisation à mener. C’est l’objectif des parcours culturels que nous mettons en place : il s’agit de susciter un intérêt, de communiquer une envie, d’attiser la curiosité à travers différents temps de rencontre or ou dans les murs, qui produisent de véritables déclics chez des gens qui ne sont jamais venus au théâtre ni même parfois à la ville. »

Pour aller plus loin…

Contacter l’association

Place Pierre-Renet

70000 Vesoul

relationspubliques@theatre-edwige-feuillere.fr

Sites internet