Appel à projets 2022/2023 de la fondation - Date limite de dépôt des projets : 31/10/2022.

Retour aux projets

Bouger vers l’emploi

Emploi

Terminé

Aborder la mobilité comme un vecteur de réussite, et non un facteur d’exclusion pour les populations les plus fragiles : telle est la philosophie des plateformes de mobilité.

Lancée en 2014, la plateforme Bagneux-Antony est l’une des 18 structures ouvertes à ce jour en France par l’association Wimoov.

Quelques chiffres…

370+ personnes accompagnées en 2014

2 communes concernées

50% des bénéficiaires retrouvent un emploi

Le projet

Pourquoi ?

Dans une société où 7 millions d’actifs font face à des problèmes d’accès aux transports, (re)trouver une capacité de déplacement autonome est un premier pas vers l’insertion sociale et professionnelle.

Comment ?

La plateforme de mobilité Bagneux-Antony, dans les Hauts-de-Seine, propose un ensemble de services solidaires qui vont du bilan de compétences Mobilité à la mise à disposition de véhicules en passant par le conseil et la formation.

Quel dispositif ?

Les services proposés complètent l’offre de mobilité existante et sont développés en lien étroit avec les autres acteurs du territoire, dont les Missions locales pour l’emploi. Il s’adressent en priorité aux demandeurs d’emploi, aux travailleurs précaires, mais aussi aux personnes en parcours d’insertion sociale ou professionnelle n’ont pas de permis B ou de voiture, qui travaillent en horaires décalés ou qui résident dans des zones mal desservies.

Résultats et impact

La Fondation Transdev a contribué au démarrage de la plateforme de mobilité.

Elle a été déployée à Antony et sur le territoire de la communauté de communes des Hauts-de-Bièvres, puis à son sur Bagneux et la communauté de communes Sud-de-Seine. Un emploi de conseiller en mobilité a été créé en CDI. Plus de 370 personnes ont été accompagnées dès la première année.

Pourquoi la mobilité sociale ?

Pierre-Jean Petit, Directeur régional Ile-de-France, association Wimoov.

« Le bilan de compétences mobilité est la clé de l’accompagnement. Ce diagnostic initial est indispensable pour comprendre la situation individuelle de chaque bénéficiaire, identifier ses besoins et de proposer les solutions qui vont lui permettre d’être plus autonome dans ses déplacements. Bilans et formations sont assurés par le conseiller en mobilité dédié au territoire, recruté grâce au concours de la Fondation Transdev. »

Mme A., bénéficiaire.

« Quand je suis entré en contact avec la conseillère en mobilité, j’étais au RSA, sur le point d’être embauchée comme cantinière dans une école. Le problème est qu’il y avait plus d’une heure de trajet en RER, avec mes enfants à récupérer le soir. Une vraie galère ! La plateforme m’a aidée à financer l’achat d’une voiture d’occasion. Les déplacements sont devenus aujourd’hui beaucoup plus faciles pour moi. »

Mme G., bénéficiaire.

« Sur le point d’être recrutée par une entreprise, je suis venue me renseigner sur les aides au permis de conduire. J’ai découvert que le vélo pouvait être une solution, car le trajet entre mon domicile et mon travail n’est pas très long. Pour l’instant j’utilise les transports en commun, mais parallèlement, j’apprends à faire du vélo grâce à l’association. Je m’en achèterai un dès que possible : ce sera une solution moins coûteuse pour me délacer tous les jours. »

Pour aller plus loin…