Retour

À la découverte du monde avec le rugby !

Actualité

Sport

A leur descente de car à Lorient, ils n’en revenaient pas encore, de tout ce qu’ils avaient vu et vécu. 37 enfants et 16 accompagnants qui, malgré la fatigue du voyage, ne pouvaient s’empêcher de sourire au moment d’embarquer sur le ferry pour rentrer chez eux. Ils venaient de découvrir la patrie du rugby : le Pays-de-Galles. « Ils avaient des étoiles plein les yeux » se souvient Annie Toulet, Membre du Comité du Comité exécutif de la Fondation Transdev et Directrice du réseau Fil Blanc à Tours, venue les accueillir, parmi quelques dizaines d’élus, de journalistes et d’amis.

Vivre sur une île forge le tempérament… Malgré les obstacles, les jeunes rugbymen de l’Ile-de-Groix voulaient découvrir le Pays-de-Galles. La Fondation Transdev a donné le coup de pouce décisif.

Terre de rugby

Deuxième île de Bretagne par sa superficie, Groix est davantage connue pour ses côtes sauvages, la richesse de son patrimoine minéral et son impressionnante plage des Grands Sables que pour sa passion du ballon ovale. 2 000 personnes environ y vivent à l’année, dans des conditions de mobilité compliquées par l’insularité. D’autant que le niveau de salaire moyen y est sensiblement plus faible que sur le continent. Hors saison, pas facile, notamment pour les jeunes, de multiplier les rencontres.

C’est peut-être une des raisons qui les poussent à se retrouver de plus en plus nombreux, le mercredi, sur le terrain de leur Rugby Club. Fondé en 2009, le Club compte aujourd’hui 43 enfants de 5 à 14 ans, soit le quart de ceux qui sont en âge de pratiquer. « L’esprit du Club y est pour beaucoup, analyse Damien Vanoni, son secrétaire. Ici, le sport est pratiqué comme une école de citoyenneté et de respect. L’année dernière, nous figurions d’ailleurs parmi les « Morbihannais de l’année » du journal Ouest France, pour avoir remporté le concours vidéo de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, sur le thème des incivilités dans le sport.»

Partenariat exceptionnel

Autre obsession constante des encadrants du club : ouvrir leurs jeunes recrues sur le monde. Ce qui les a déjà conduit au stade de France pour assister à la finale du TOP 14 de la Ligue Nationale de Rugby. Mais en 2015, ils rêvent de faire mieux : confronter leurs jeunes à un autre pays, une autre langue, une autre culture. Le pays de Galles s’impose, c’est la « patrie » du rugby. Mais comment réaliser un tel projet, quand le coût du voyage représente quasiment la totalité du budget du club ? La solution presque miraculeuse viendra de Daniel Rio, Chef d’exploitation sur la liaison Groix-Lorient, assurée par la Compagnie Océane, filiale du Groupe Transdev :

Daniel Rio
Parrain du projet

« « Je travaille avec eux depuis 40 ans et ils m’ont spontanément appelé. Je suis toujours impressionné par les gens de l’île, leur volonté de faire bouger les choses… J’ai donc accepté de les parrainer auprès de la Fondation Transdev, qui a bien vu le caractère exceptionnel du projet. C’est elle qui l’a rendu possible, en prenant à sa charge une grande partie des frais. » »

Des liens qui durent

Quelques semaines plus tard, la Déléguée générale de la Fondation assistait à Groix à l’entraînement de ces citoyens en herbe, pour leur redire ce que leur aventure avait d’exemplaire. De leur côté, ils ne manquaient pas de souvenirs à lui raconter : les séances d’entraînement avec l’équipe de Cowbridge qui les recevait, la découverte des vallées minières qui ont fait, au XIXᵉ siècle, la fortune du pays de Galles, la visite privée du Millennium Stadium de Cardiff, la victoire en coupe nationale des moins de 18 ans de Cowbridge, sous leurs encouragements…

Un film également pris en charge par la fondation leur permettra d’en conserver une trace inoubliable. « Sans oublier l’accueil si chaleureux des Gallois ! tient à rajouter Damien Vanoni. Ils songent à leur tour à venir nous voir en septembre : nous comptons bien leur rendre la pareille. »

quelques chiffres clés

2K personnes vivent à l’année sur l’île-de-Groix

25% des enfants en âge de pratiquer le rugby en club y font du rugby

37 enfants ont fait le voyage au Pays-de-Galles